Corporation de développement communautaire du Granit | DÎner thématique à la Cabane à sucre
755
post-template-default,single,single-post,postid-755,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-9.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2.1,vc_responsive

DÎner thématique à la Cabane à sucre

Dîner thématique à la Cabane à sucre Mégantic

Pour ce diner thématique, deux sujets étaient au programme soit :

1 : Le recours collectif: période d’échanges sur les effets secondaires et les solutions envisageables

2 : Projet Art et Métier par Suzanne Houle, chargée de projet à la Croix-Rouge

1 : Suite aux inquiétudes des personnes ainées face à la réception des chèques du recours collectif, Mme Johanne Bastien de la TCPA parle de la démarche mise en place avec des partenaires. Premièrement, elle a contacté les membres du comité intégrité de la TCPA qui a pour mandat de prévenir la maltraitance et les abus faits aux ainés. Nous croyons qu’il fallait agir avant que les tentatives de fraudes et bien des situations de détresse ne s’installent.

Afin d’informer les gens sur les risques de mauvais traitements ou abus et sur les diverses possibilités comme des placements, une page dans l’Écho de Frontenac a été publiée avec des informations pertinentes et proposant des ressources pour leur venir en aide en cas de besoin.

Les deux institutions financières soit la Caisse Desjardins et la Banque Nationale acceptèrent de distribuer les brochures de l’Autorité des marchés financiers au comptoir.

Ensuite, Marie-Claude Maillet du CSSS a organisé deux rencontres d’échanges sur ces préoccupations avec les institutions financières, la CDC, la Table Réalité Jeunesse, la Table de Concertation des Personnes Aînées, Solution Budget plus et des représentants du CSSS. À la deuxième rencontre, de nouvelles personnes se sont jointes au groupe : Gilles Baril, prêtre, Ninon Vallée d’Emploi Québec, Yves Gilbert de la Croix-Rouge et Isabelle Bertrand de la SQ.

Suite à ces rencontres, nous avons convenu de produire un document simple pour aider la population à trouver les ressources nécessaires en cas de besoin.

Monique remet et explique le document ébauché : « Le recours collectif soulève bien desquestions ». ChacunE partage ses idées sur du contenu supplémentaire à ajouter avant la diffusion officielle. Ensuite, il est suggéré que le document soit distribué sur les médias sociaux, les sites internet, ainsi qu’aux municipalités qui pourraient en informer leurs citoyens par le biais de leurs journaux locaux ou infolettres. Il pourrait aussi être accessible en format papier (dépliant).

Les représentantEs des organismes communautaires qui participaient à ce dîner thématique se sont proposéEs pour s’approprier le document aux meilleures de leurs connaissances, pour accompagner les demandeurs dans le cadre de leur mission et pour les guider vers les ressources adéquates. Monique se charge de transmettre ces commentaires à Marie-Claude Maillet et assurera le suivi de cette action auprès de ses membres.

2 : Au deuxième point, Mme Suzanne Houle, Chargée de projet en santé communautaire à la Croix Rouge Canadienne vient nous parler du projet Arts et Métiers.

Ce projet santé échelonné sur 2 ans est basé sur une approche individuelle et personnalisée. Il vise entre autre, à briser l’isolement et cible les personnes en perte d’autonomie ou âgées. Il a comme objectif de mettre en relation des participants en petit groupe et de créer des intérêts entre eux. Tout au long de ce projet évolutif, Mme Houle et ses 2 collègues mettront en place dans le milieu, des ateliers artistiques diversifiés et adaptés aux intérêts des participants.

Depuis 6 semaines maintenant, la première phase est enclenchée et connait beaucoup de succès auprès des petits groupes. Déjà des ateliers mobiles ont été réalisés dans différents endroits tels que, entre autres, au Village Harmonie, au CHSLD de Lac-Mégantic, au CSSS du Granit (4ieme étage) etc. En fonction des intérêts, le groupe (maximum de 3 participants + 2 personnes ressources) choisit un thème parmi ceux proposés (écriture, peinture, broderie, photo, confection de toutous, tricot, etc.) et l’atelier est constitué selon les préférences. Parmi les ateliers, il semble que le tricot, la peinture et la confection de toutous soient très appréciés et souvent sélectionnés en premier.La deuxième phase du projet consiste à ouvrir un local. Situé dans le sous-sol de l’hôtel de Ville, dès l’automne, les personnes admissibles et autonomes ainsi que leurs proches aidants pourront s’y rendre pour profiter de ces activités.

Les ateliers mobiles continueront également dans les points de service de la MRC déjà instaurés en phase 1.

Pour l’instant, les ateliers sont gratuits, peut-être qu’éventuellement des expositions seront organisées afin d’assurer la pérennité du projet. Les membres de la CDC suggèrent de rapidement mettre en place une tarification, même modeste, afin de contribuer à la pérennisation.

Mme Houle pense entrer en contact avec certains membres de la CDC du Granit afin de conclure des partenariats. Pour plus d’informations, vous pouvez joindre Mme Houle au 819-583-5947 ou suzanne.houle@croixrouge.ca

Manon Gauthier, CDC du Granit